Gujan – Chauray : dimanche 4 février 2018

Après confirmation de la FFR et accord des 2 clubs,  c’est donc dimanche 4 février que les Gujanais vont prendre la route des Deux-Sèvres et jouer leur match de retard prévu initialement le 21 janvier.

De ce long déplacement, les joueurs à la coccinelle doivent  ramener un maximum de points pour conforter leur position dans le groupe de tête

L’excellence B des Barbot a retrouvé de sa superbe et ses dernières belles prestations contre des solides formations doivent être confirmées. Il leurs faut absolument vaincre Chauray pour rester en haut du classement et c’est largement à leur portée. Les coachs Christophe Dubernet et Mathieu Da Cunha savent très bien que la victoire passera par l’application de leurs consignes.

La fédérale B opposée à Chauray,  dernier de la classe, sans aucune victoire à leur compteur, doit aussi pratiquer son rugby alerte, vif, fait de passes et de mouvements. Attention, les noir et blanc devront être solides, efficaces et  réalistes pour vite tuer cette rencontre. Nul doute que les entraîneurs Vincent Violle et Jean-Marc Lanne Petit sauront trouver les mots justes pour ne pas tomber dans le piège de la facilité. Après les victoires contre Blaye et Poitiers, la « bonne » série doit continuer, pour coller aux meilleurs. La poule 8 est l’une des plus serrées de fédérale 3 concernant les places qualificatives, tous les concurrents directs ne lâchent rien aussi la pression est permanente !

Mais je suis sûr que tous les amoureux du rugby Gujanais ne s’en plaindront  pas.

Quelle fin de saison passionnante en perspective !

Pour nos Barbot 2 victoires avec bonus sont envisageables et même indispensables pour la suite de la compétition.

Respect de l’adversaire et prudence !!! Deux bêtes à terre sont dangereuses et peuvent réagir, avec virulence, pour sauver leur peau.

Pour Gujan à Chauray un seul mot gagner !

Venez nombreux les encourager, ils ont besoin de nous !

Départ 8H15

Guy Marbleu et Michel Dos Santos

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *